Le blog de Philippe Baumel

« Une bouffée d’oxygène pour les collectivités et les entreprises »

Malgré les efforts budgétaires l’État et la majorité n’oublient pas les collectivités locales et les entreprises du BTP ». C’est, en substance, ce qu’ont tenu à souligner hier les parlementaires de gauche de Saône-et-Loire.

Réunis à Chalon, ils ont établi un premier bilan de la répercussion pour le département du milliard d’euros mobilisé par l’État au budget 2015 en réponse aux baisses de dotations destinées aux collectivités. De ce milliard, la Saône-et-Loire a récolté au budget 2015 une enveloppe de 8 millions d’euros au titre du Fonds de soutien à l’investissement local (FSIL) souvent baptisé le « fonds Hollande » et 10 millions d’euros en plus au titre de la Dotation d’équipement des territoriaux ruraux (DETR). À ce jour 5,45 millions d’euros tirés du « fonds Hollande » ont déjà permis à l’État de soutenir 50 projets dans les villes comme dans les campagnes du département.

100 millions de travaux générés

« C’est une bouffée d’oxygène pour les collectivités et les entreprises », insiste le député Christophe Sirugue. « Dans certains cas, les projets locaux n’auraient pas pu être réalisés sans cette subvention », souligne son collègue Philippe Baumel. Le même poursuit : « Bien évidemment ça ne compense pas la totalité de la baisse des dotations aux collectivités, mais cela prouve qu’il y a une attention particulière pour accompagner des initiatives locales. »

Cécile Untermaier note pour sa part que « cet argent va permettre de générer près de 100 millions d’euros de travaux. » Quant au sénateur Jérôme Durain, il souligne que « les chantiers concernés font la plupart du temps travailler des entreprises locales et dans tous les cas, ils génèrent de l’emploi. »

À l’approche de 2017, plus aucun parlementaire de gauche ne veut perdre l’occasion de souligner une bonne nouvelle.

B.Montaggioni

Retrouvez cet article sur le site du Journal de Saône-et-Loire en cliquant sur le lien suivant : http://c.lejsl.com/saone-et-loire/2016/05/31/une-bouffee-d-oxygene-pour-les-collectivites-et-les-entreprises


Article rédigé le 31 mai 2016