Le blog de Philippe Baumel

Maintien des postes dans les écoles du Creusot : une mesure juste et nécessaire

La proposition de fermeture d’une classe aux écoles de la Pépinière et Marie Curie au Creusot avait suscité l’inquiétude de nombreux parents, professeurs et élus ces derniers jours. Le directeur académique a finalement entendu nos arguments et a décidé de maintenir les deux postes concernés à la rentrée prochaine.

Cette décision attendue par beaucoup d’entre nous doit d’être saluée car elle répond à des besoins réels d’enfants issus de quartiers populaires qui, sans accompagnement et suivi spécifiques, auraient été condamnés à l’échec scolaire. Je suis particulièrement heureux de cette solution qui correspond au principe même de l’éducation nationale, celui de permettre à tous les élèves, indépendamment des ressources de leurs parents, de leur milieu social d’origine, un accès au savoir et à la culture, et garantir les meilleures chances de réussite.

Toutefois, je n’oublie pas les écoles rurales de la circonscription, menacées de fermeture si les effectifs des établissements en septembre sont inférieurs au nombre d’élèves envisagé.

Là aussi, tous les moyens doivent être mis en œuvre pour préparer la rentrée prochaine avec sérénité. Je poursuivrai le dialogue avec le Préfet et le Directeur académique pour que le principe de justice soit le seul critère qui prévale dans les décisions qui seront prises. Partout sur le territoire, l’égalité d’accès au savoir doit être l’objectif premier, en ville comme dans les campagnes. Rétablir l’égalité des chances, lutter contre le décrochage scolaire, redresser notre système éducatif après des années de casse sont aujourd’hui les chantiers prioritaires de l’éducation nationale. Pour que notre école retrouve toute sa place, elle doit plus que jamais, répondre aux besoins de justice et d’égalité des chances qui fondent notre pacte républicain.

Philippe BAUMEL
Député de Saône et Loire


Article rédigé le 15 avril 2014