Le blog de Philippe Baumel

Le temps du courage pour le sursaut

Séisme français, séisme européen, les élections de dimanche changent la donne. Plus d’un Français sur deux a choisi l’abstention et l’extrême droite nationaliste arrive en tête presque partout dans le pays. Tous les partis républicains sortent défaits de ce scrutin où le projet européen a été malmené. Au plan européen, asphyxiant les peuples avec des politiques d’austérité et d’équilibre budgétaire dogmatique, les conservateurs et les néo-libéraux au pouvoir depuis 10 ans sont pour beaucoup dans cette défiance vis à vis de l’Union. La gauche voulait construire une nouvelle ambition pour l’Europe ; elle n’a pas non plus convaincu.

Mais cette fois-ci, après des élections municipales désastreuses pour la gauche, l’indifférence et la colère ont succédé à la déception. Après deux ans de doutes sur la politique menée, cette nouvelle sanction électorale laisse augurer du pire si aucune réorientation profonde n’est vigoureusement engagée par le Président de la République et le Premier Ministre. Le temps du courage politique et du sursaut est venu. Il n’y a pas d’autre antidote pour lutter contre nationalisme et populisme qui se répandent et se banalisent.

Au-delà des mesures fiscales et des baisses d’impôts pour les plus modestes justement annoncées récemment, nous avons besoin d’un choc de conscience à gauche. Les Français n’ont pas oublié ce pourquoi ils nous ont élu voici deux ans. C’est bien là ce qui nourrit aujourd’hui leur amertume. Nous n’avons pas été élus pour mener une politique de soutien massif aux entreprises sans contreparties en termes de création d’emplois ; nous n’avons pas été élus pour geler les prestations sociales.

L’Assemblée nationale doit reprendre toute sa place et approfondir « le contrat de majorité » que nous avons proposé au Premier Ministre. Dans cet esprit, avec d’autres parlementaires socialistes, je vais proposer, amender les projets de loi qui arrivent pour remettre justice, égalité et solidarité au cœur de l’action. Il est temps à gauche de redonner un cap, et surtout d’obtenir des résultats concrets en terme d’emploi, de solidarité et de justice. Pour relancer l’Europe, la France doit prendre l’initiative au sein du couple Franco-Allemand en proposant une ambition nouvelle à travers des projets communs et concrets générateurs de croissance et d’emploi : la création d’une communauté européenne de l’énergie peut en être le préalable utile.

Sans sursaut ni courage c’est l’extrême droite qui s’installera ; pour le pire !

Aujourd’hui, la gauche a une responsabilité historique devant elle : unie, sur une ligne claire de justice sociale et de relance, elle peut convaincre à nouveau. Plus de de zigs zags, plus d’hésitations. Oui à l’audace et au courage en fidélité aux engagements du printemps 2012 : retrouver la confiance est à ce prix.

Philippe BAUMEL
Député de Saône-et-Loire


Article rédigé le 26 mai 2014