Le blog de Philippe Baumel

LA POSTE CREATEUR DE LIEN SOCIAL

Preuve de l’intérêt suscité par la rénovation du bureau de Poste d’Épinac, les usagers étaient venus nombreux lors de l’inauguration qui a eu lieu mardi, en fin de matinée.

Affichant sa volonté de maintenir une présence postale tant en milieu rural qu’urbain, la Poste investit dans la rénovation de locaux accueillant ses services avec, comme point de mire : atteindre à l’horizon 2015 quelque 95 % de clients satisfaits. Ainsi, le bureau de poste du chef-lieu de canton vient de s’offrir un sérieux lifting lui redonnant le sens de la convivialité grâce à une agréable configuration de l’espace intérieur, ceci tout en améliorant les conditions de travail des postiers.

Un accueil repensé

Nouvelle signalétique, espace clair aux couleurs dynamiques, mobilier moderne, tout l’aménagement de l’accueil a été repensé avec, notamment la suppression des vitres anti-franchissement pour plus d’accessibilité et de proximité avec, pour la sécurité, un système de vidéosurveillance amélioré.

Mardi, Philippe Fétiveau, de la direction des relations institutionnelles, accueillait dans les nouveaux locaux, Jean-François Nicolas, maire et conseiller général, Philippe Baumel, député et Anne-Lise Bastida, secrétaire générale, représentant le sous-préfet d’Autun.

La visite a été guidée par le directeur du bureau d’Autun, ceci avant que les autorités ne coupent le ruban inaugural. Puis, les participants étaient invités à se rendre en mairie où devaient avoir lieu les discours. Là, chacun des intervenants soulignait la volonté de maintenir un service public de qualité qui soit le même partout sur tout le territoire.

« Ce service public va à la rencontre des usagers », dira Philippe Baumel, alors qu’Anne-Lise Bastida a souligné combien il était important « que le service ait continué pendant les travaux. »

Pour sa part, Jean-François Nicolas déclarait : « Il faut faire en sorte que la solidarité intergénérationnelle se manifeste dans ce pôle de qualité de service public. La Poste a la particularité d’être quelque chose qui relie. »

Épinac fait partie, comme le rappelait Philippe Fétiveau, des douze établissements de saône-et-Loire rénovés en 2012. Sa rénovation aura coûté 117 000 € financés sur le fonds de péréquation géré par une commission départementale.

La commune d’Épinac a pour sa part investi 20 000 € notamment dans le changement des huisseries et du mode de chauffage. Le point d’orgue de ces discours sera cette phrase : « En matière d’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le préparer ! ». Elle a été empruntée à Antoine de Saint-Exupéry par Philippe Fétiveau qui concluait : « On travaille tous ensemble avec détermination à la Poste de demain. »


Article rédigé le 15 novembre 2012