Le blog de Philippe Baumel

Journal de Saône-et-Loire "Le Breuil : La commune veut voir grand "

Favorable à l’extension de la Communauté urbaine Le Creusot-Montceau à 32 communes, le conseil municipal brogélien demande aussi sa fusion avec la Communauté de communes du Pays de Gueugnon.

Touchant au projet de Schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI), la première question de l’ordre du jour du conseil municipal qui s’est déroulé jeudi, a accouché d’une délibération unanime.
La commune regarde vers Gueugnon

Favorable à l’élargissement de la Communauté urbaine Creusot-Montceau (CUCM), l’assemblée a pris acte du SDCI proposé par le préfet de Saône-et-Loire, visant à étendre le périmètre de la collectivité à six autres communes (Morey, Perreuil, Essertenne, Saint-Romain-sous-Gourdon, Saint-Micaud et Mont-Saint-Vincent), soit un passage de 27 à 32 communes. De manière à appuyer des discussions bien engagées, l’assemblée s’est également prononcée unanimement favorable à un rapprochement avec la Communauté de communes du Pays de Gueugnon, forte de 13 entités. « Dans un contexte national, mais aussi régional de renforcement des intercommunalités, il apparaît indispensable pour la CUCM de conforter sa position, en s’associant à un territoire susceptible de développer de fortes synergies », a justifié le maire, Chantal Cordelier.
« Nous sommes trop petits »

Si le Pays de Gueugnon et la CUCM exercent aujourd’hui des compétences similaires, l’industrie, « enjeu fondamental pour notre territoire », rapprocherait les deux collectivités. « Le choix que nous faisons ce soir nous met sur le bon chemin. Nous sommes aujourd’hui trop petits et il nous faut franchir le seuil des 100 000 habitants pour renforcer notre capacité financière et se prémunir de notre statut », a plaidé à son tour l’adjoint, Philippe Baumel. Cependant, l’élu regrette que les communes du Couchois n’aient pas rejoint la Communauté urbaine : « Ça aurait été logique. » Cela aurait été également le moment d’accrocher avec l’agglomération chalonnaise. « La nouvelle équipe chalonnaise regarde aujourd’hui ailleurs, je le regrette. Un peu d’audace aurait été bienvenue », a déclaré Philippe Baumel.

Voir aussi notre édition du dimanche 29 novembre 2015.
Philippe Baumel, adjoint “Il nous faut franchir le seuil des 100 000 habitants pour renforcer notre capacité financière.”

Retrouvez cet article sur le site du Journal de Saône-et-Loire en cliquant sur le lien suivant : http://c.lejsl.com/edition-le-creusot/2015/12/01/la-commune-veut-voir-grand


Article rédigé le 1er décembre 2015