Le blog de Philippe Baumel

Journal de Saône et Loire : Benoit HAMON au Creusot "L’insertion au cœur des projets"

Article paru dans le journal de Saône et Loire le 19 juillet 2013
http://www.lejsl.com/edition-du-cre...

Hier matin, Benoît Hamon était en visite en Saône-et-Loire. Il a commencé son circuit au Creusot, entouré des élus locaux et de nombreux acteurs de la rénovation urbaine.

Comment traduit-on Frontline ? Ah oui, en « première ligne » ! Vous savez, plus vous passez de temps à Bercy, moins vous parlez français… », s’excuse le ministre de l’Économie sociale et solidaire et de la Consommation à son auditoire creusotin.
De Bercy à la cité industrielle, Benoît Hamon est venu faire un tour sur le terrain avec un discours plus concret. Et pour accueillir le ministre, la municipalité avait préparé sa venue dans les moindres détails. Chaises dénominées, Benoît Hamon a trouvé sa place, au centre de tous, pour effectuer son premier travail manuel de la journée : la signature de contrats d’emplois d’avenir de quatre jeunes saône-et-loiriens. Ce dispositif mis en place par le gouvernement devrait permettre la création de plus de 150 000 emplois avant fin 2014.

Au pas de charge

Entouré du maire du Creusot André Billardon et du député Philippe Baumel, le ministre s’est ensuite rendu aux jardins solidaires de la Régie de quartiers. Christian Revenu, directeur, a mené la visite des jardins en rappelant le rôle d’insertion du projet, un thème que le ministre chérit. Avant d’aborder la table ronde sur les rénovations urbaines dans une résidence de l’Opac au Tennis, Benoît Hamon a été invité à visiter un logement en cours de réhabilitation, allée des Acacias, afin de rencontrer d’autres personnes travaillant dans le cadre de la Régie de quartiers.
Pour finir la matinée, le ministre a écouté différents acteurs de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine tout en appréhendant également les actions sociales portées par la Régie de quartiers. À la suite de cette réunion, le ministre, en retard sur son emploi du temps initial, est parti en direction de Cluny pour déjeuner au Patio nature.

Des jardins solidaires aux projets de l’Opac, la Ville a su montrer son dynamisme sur des thèmes novateurs qui, pourquoi pas, pourraient inspirer le ministère de Bercy et aiguiller sa politique future.


Article rédigé le 23 juillet 2013