Le blog de Philippe Baumel

Journal de Saône-et-Loire : « Aubry et Montebourg font vivre le même débat »

Martine Aubry s’en prend à la politique du gouvernement. Philippe Baumel, député proche de Montebourg, a signé sans hésiter le texte de la maire de Lille.

En 2011, lors du second tour de la primaire, les fidèles de Montebourg avaient pour beaucoup suivi la consigne du chef en apportant leur soutien à François Hollande plutôt qu’à Martine Aubry. Trois ans plus tard, ces mêmes troupes se retrouvent bien plus dans le discours de la maire de Lille que dans les actes du chef de l’État.

Dimanche, Martine Aubry a frappé fort en s’attaquant frontalement à la politique menée au sommet de l’État et en réclamant une réorientation des choix économiques. En plus d’une interview cinglante donnée au JDD , l’ex Dame des 35 h a publié sur Internet un long texte-programme baptisé Pour Réussir. Parmi les premiers signataires de cet appel on retrouve un député socialiste de Saône-et-Loire : Philippe Baumel. Lui que l’on compte régulièrement parmi les frondeurs de l’Assemblée (il a toutefois voté la confiance à Manuel Valls) a été associé, avec d’autres parlementaires, au retour de Martine Aubry sur le devant de la scène médiatico-politique : « Nous nous sommes réunis plusieurs fois à Paris pour échanger. Elle a entendu notre volonté de réorientation économique. Son texte reprend la trame de nos échanges. » Philippe Baumel, proche de Montebourg, estime que Martine Aubry a toute la légitimité pour servir de porte-voix : « Elle compte énormément à gauche, elle a une voix forte. C’est quelqu’un qui nous a aussi fait beaucoup gagner dans le passé ». Au final, les idées portées par la maire de Lille son très proches de celles qui ont valu à Arnaud Montebourg d’être sorti du gouvernement : « Oui ça se rapproche beaucoup. À 80 %, ils disent la même chose. Aubry et Montebourg font vivre le même débat. » Philippe Baumel n’a pourtant pas très peur que Martine Aubry « chipe » l’espace à gauche du PS qu’Arnaud Montebourg tente de faire sien : « Elle nous l’a redit avec force elle n’est candidate à rien. Quand à Arnaud, il fait, lui, son Cincinnatus et pour le moment, il ‘‘laboure son champ’’ ». On peut donc soutenir à la fois Montebourg et Aubry, qui n’ont jamais été de grands amis, sans souffrir de schizophrénie ? « Moi, ce que je soutiens, c’est d’abord un débat d’idée nécessaire », assure le député.

Arnaud Montebourg, lors de sa rentrée dans le Gard, avait fait référence à Martine Aubry en lançant « Sa voix nous manque. » Le voilà rassuré, sa « meilleure ennemie » est de retour. Les frondeurs ne vont pas manquer de chefs de file.

Retrouvez cet article sur le site du Journal de Saône-et-Loire en cliquant sur le lien suivant : http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2014/10/21/aubry-et-montebourg-font-vivre-le-meme-debat


Article rédigé le 21 octobre 2014