Le blog de Philippe Baumel

Interview dans le journal le Parisien « Pour la ratification du traité, je ne sais pas encore ce que je voterai »

Philippe Baumel, député PS de Saône-et-Loire Nouvel élu à l’Assemblée, Baumel est un proche d’Arnaud Montebourg

Dans quel état d’esprit abordez-vous cette rentrée ?

PHILIPPE BAUMEL. Avec le sentiment qu’il ne faut pas trop prolonger la période, par ailleurs réussie, de remise sur pied d’un fonctionnement correct des institutions.
Il faut vite aller au-delà car les attentes sociales et économiques sont très fortes.

Que pensez-vous du dispositif pour limiter les prix du carburant ?

Ce n’est pas ce que l’on attendait. Cela ne paraît pas une solution véritable pour le budget des familles et des salariés. Il y avait pour le gouvernement une occasion de démontrer sa volonté de régulation : on sait que les compagnies pétrolières ont fait ces dernières années des profits colossaux sans payer le moindre impôt national.

La ratification du traité budgétaire fera-t-elle débat au PS ?

Oui, c’est bien parti pour être un débat très lourd. Comment seront utilisés les 120 Mds€ débloqués pour la relance ? Pour la ratification, je ne sais pas encore ce que je voterai. Je viens de déjeuner avec des parlementaires, on était tous dans le même attentisme.

Vous êtes un proche de Montebourg…

Oui. Je ne veux pas le gêner dans son action. Mais je ne crois pas que c’est le gêner que d’essayer d’être exigeant sur les conditions de la relance.


Article rédigé le 24 août 2012