Le blog de Philippe Baumel

Grèce/UE

Il est indispensable de rentrer dans une logique d’effacement de la dette si l’on veut vraiment trouver une sortie de crise. Elle est en effet, au moins pour moitié, due à l’incurie de banquiers allemands et Français. Toute intransigeance conduirait à la remise en cause des frontières de l’UE dans un contexte où celles ci, a l’Est et au Sud, sont déjà fragilisées. L’UE pour les peuples, c’est la démocratie et la prospérité ne l’oublions pas : respectons la première et construisons la deuxième avec une dose de solidarité. Nous pouvons sortir plus forts de cette crise.


Article rédigé le 7 juillet 2015