Le blog de Philippe Baumel

Des mesures d’urgence pour la rentrée scolaire !

Après des années de « saignée », de casse méthodique de l’Ecole de la République, avec la suppression en 5 ans de près de 80 000 postes d’enseignants, la fermeture d’école, de filière, la remise en cause des RASED, le chantier de l’éducation nationale qui s’ouvre aujourd’hui est immense.

Rétablir l’égal accès à l’éducation et au savoir dans nos territoires ruraux comme dans nos villes, recréer les postes d’enseignants indispensables au bon fonctionnement de l’Ecole républicaine, revaloriser la formation et le métier d’enseignant sont autant de défis qu’il nous faudra collectivement relever avec le nouveau gouvernement.

D’ores et déjà et sans attendre, dans le cadre de la loi de finance rectificative que je suis fier d’avoir voté au mois de juillet avec mes collègues de la majorité, plus de 89,5 millions d’euros de crédits supplémentaires ont été votés pour financer les indispensables mesures d’urgences de la rentrée 2012 : recréation de 1000 postes de professeur pour les écoles, de 280 postes de professeurs pour le second degré, de 18000 postes de personnels éducatifs contractuels.

Le pouvoir d’achat des familles n’a pas été oublié, dans une période que nous savons plus que difficile, avec la revalorisation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) et l’abrogation pure et simple de la TVA Sarkozy qui devait rentrer en vigueur au 1er octobre de cette année.

Ces premières mesures de justice permettront de répondre aux urgences de la rentrée scolaire 2012. C’est une première étape sur le chemin de la refondation républicaine de l’Ecole ! D’autres efforts seront nécessaires encore tout au long du quinquennat mais déjà l’éducation de nos enfants est redevenue la priorité numéro 1 de la nation.


Article rédigé le 3 septembre 2012