Le blog de Philippe Baumel

Creusot Infos : "GARE TGV : Philippe Baumel et David Marti entendus par la SNCF "

Le député et le président de la Communauté Creusot-Montceau ont fait le point ce mardi matin à la suite d’une réunion avec des représentants de la SNCF. La suppression des guichets de la gare TGV est en suspens selon les deux élus.

Dominique Devin, directeur régional de la SNCF, Laurence Witz, directrice marketing SNCF Voyages pour la région sud-est, ne pouvant s’exprimer du fait d’une procédure interne à respecter à la SNCF, Philippe Baumel et David Marti ont fait eux deux le débriefing de la réunion. Un entretien pour « mettre la pression », a appuyé Philippe Baumel. Le député de Saône-et-Loire a d’ailleurs rappelé : « On ne peut pas aller vers la déshumanisation de la gare TGV... Ce serait totalement incohérent ». Quelques minutes plus tard, il a poursuivi en ce sens, en insistant sur le fait que cette gare est « un enjeu, celui de conserver un ancrage sur le territoire de la CCM et du sud de la Bourgogne, pour une gare qui est tout de même la deuxième porte de la région.
David Marti a regretté qu’une telle rencontre n’ait pas eu lieu plus tôt. Comprenant les impératifs de discussion de la direction de la SNCF avec les organisations syndicales, le président communautaire a pointé des loupés dans la communication de la société ferroviaire.
« Il est dommage d’avoir été obligé d’écrire au président pour avoir cet entretien ». L’occasion pour David Marti de réaffirmer les convictions des élus du territoire, d’autant plus dans un contexte de redynamisation ferroviaire - liaison est-ouest, VFCEA - et de développement économique de la zone Coriolis. D’où l’incohérence soulignée par Philippe Baumel quant au projet de suppression des guichets.
« C’est un signal contradictoire qui n’est pas acceptable », ont répété les deux élus, ayant toutefois le sentiment d’avoir été enfin entendus. Face à leurs interlocuteurs, ils ont notamment exprimé l’inquiétude de voir s’amoindrir la qualité de l’accueil, relayée également par les usagers réguliers. Dans la même approche, David Marti a fait remarquer : « La SNCF ne doit pas raisonner uniquement en chiffres ou par rapport à la vente des billets, il s’agit avant tout de maintenir un service ». Le projet de suppression ou de maintien d’un ou de plusieurs guichets à la gare TGV est peut-on dire suspendu et la décision définitive est envisagée fin mai.
En l’état actuel, Philippe Baumel n’a pas caché un suivi attentif du dossier : « On est dans une phase de dialogue mais de dialogue exigeant. On ne s’interdit rien suivant l’avancée des discussions. Car la négociation est aussi un jeu de pression... » Le député a invité la SNCF à « jouer la partie ensemble », avant de répéter : « Pourquoi supprimer les guichets alors que la fréquence des trains ne diminuera pas ? Le projet ne doit pas être seulement guidé par la seule politique commerciale de la SNCF ».
Quant aux intentions de manifestations à mener du président de la Communauté Creusot-Montceau, il les a quelque peu tempérées, sans exclure d’agir si besoin est. En parallèle, l’aménagement des parkings, partagé entre la SNCF et la CCM, pourrait également être mis dans la balance. David Marti l’a évoqué implicitement : « C’est certain que l’on ne peut remettre en question cet aménagement mais je rappelle que la CCM y contribue financièrement... ».
Attentifs, les deux élus comptent sur des échanges constructifs dans les semaines et les mois à venir.

Alix BERTHIER et Nicolas AKCHICHE

Retrouvez cet article sur le site de Creusot Infos en cliquant sur le lien suivant : http://www.creusot-infos.com/article.php?sid=54774&mode&order=0#.VsxZlG_UF8U.facebook


Article rédigé le 24 février 2016