Le blog de Philippe Baumel

Accord France-Italie pour la réalisation et l’exploitation d’une nouvelle ligne ferroviaire Lyon-Turin : intervention dans l’hémicycle


Accord France-Italie pour la réalisation et l... par f1207010787

Le Creusot à 2 heures 30 de Turin

L’Assemblée nationale examinait ce matin le projet de loi autorisant l’approbation de l’accord signé entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République italienne pour la réalisation et l’exploitation d’une nouvelle ligne ferroviaire entre Lyon et Turin.

Le projet ferroviaire Lyon-Turin doit tout à la fois permettre de basculer, de la route vers le rail, le trafic de marchandises traversant actuellement les Alpes franco-italiennes, améliorer les liaisons entre les grandes agglomérations de France et d’Italie, et de réduire les temps de trajet pour le fret comme pour les voyageurs.
Ainsi, Lyon et Turin pourraient être reliés en environ 1h45, contre près de 4 heures aujourd’hui, Paris et Milan seraient reliés avec un temps de parcours proche de 4h30 contre 7 heures aujourd’hui et le Creusot serait à environ 2 heures 30 de Turin.
Cet accord impulsé par la France et l’Italie est une vraie ambition Européenne qui permettra de renforcer le ferroutage, limiter le trafic des poids lourds sur les grands axes routiers aujourd’hui saturés, et de renforcer les échanges avec l’Italie deuxième partenaire économique de la France. L’Union européenne prendra toute sa part (40%) dans le financement de cette nouvelle infrastructure européenne dont le cout est estimé à près de 23 milliards d’euros.

Enfin et surtout ce projet est une bonne nouvelle pour l’emploi et les entreprises spécialisées dans le ferroviaire et le génie civile en France comme en Bourgogne. A terme ce sont plusieurs milliers d’emplois directs ou indirects qui pourraient être créées en France et en Italie.

Dans une période de frilosité, cet accord démontre que l’Union européenne peut porter une vraie ambition et que les Etats, notamment la France et l’Italie peuvent être « motrices ».


Article rédigé le 31 octobre 2013